Pays producteurs -
08·11·2021

Coopérative Vanmaï : Cap sur le Nord Laos

Malongo accompagne la coopérative Vanmaï au nord du pays. L'objectif : promouvoir le café comme alternative à la culture du pavot d'opium.

Crédit photo : ©Xaysavath Keoduangvichith-UNODC

Au Nord du Laos : le café comme alternative au pavot

Au cœur du triangle d’or, non loin de la frontière vietnamienne, se trouve la province de Houphanh. Il s’agit de la principale zone de production d’opium au Laos. Un contexte entrainant par conséquent de grandes problématiques pour les populations locales : extrême pauvreté, addiction, insécurité alimentaire, accès limité à l’eau potable et à l’électricité… A cela s’ajoute la pollution et le danger que représentent les bombes vestiges de la guerre du Vietnam. Pour sortir de ce cercle vicieux, l’ONUDC* et Malongo appuient la création de la coopérative Vanmaï. L’objectif est donc de mettre en place une alternative durable : la production de café. Ce projet de développement alternatif passe par la restauration des écosystèmes agroforestiers ainsi que la formation et l’organisation des paysans en coopérative.

*Office des Nations Unies contre la drogue et le crime*

Un projet en partenariat avec l’ONUDC

La coopérative Vanmaï rassemble aujourd’hui 330 producteurs de 12 villages de la province de Huaphanh. Le projet, initié en 2016, a permis jusqu’à présent la plantation de 400 ha de café arabica. Le café cerise est dépulpé, fermenté et lavé de façon communautaire dans les villages. Ensuite, chacun d’entre eux envoie son café à l’entrepôt central. En complément de la structuration de la coopérative et de son personnel, le développement du projet inclut l’obtention des certifications bio et équitable, l’amélioration et le contrôle de la qualité. Enfin, la hausse des surfaces de café cultivé sous ombrage permettra d’accroitre les volume d’exportation et ainsi offrir une bonne rémunération aux petits producteurs.


Vanmaï signifie « nouveau jour » en langue Lao. Un nom symbolisant l’abandon de l’opium et l’essor du café ; une boisson désormais bue chaque matin par les villageois


Vanmaï : nouveau programme entre Malongo et le Laos

Dès lors, l’ONUDC, Vanmaï et Malongo ont établi une feuille de route ainsi qu’une stratégie sur le long terme. Un accord de partenariat de 5 ans a été signé en avril 2021. En s’engageant sur des volumes d’achat à moyen terme et en assurant un prix minimum d’achat, Malongo permet à la coopérative de garantir les débouchés à ses membres et d’assurer son développement. L’ambition est de parvenir à l’autonomie à financière et technique à la fin du projet mis en œuvre par L’ONUDC. L’engagement de Malongo passe également par du suivi technique et des formations notamment concernant la qualité et la dégustation. L’organisation de Vanmaï reprend le modèle de la coopérative CPC du plateau des Bolovens, partenaire de Malongo depuis 2008. Tous ces éléments doivent permettre d’obtenir un café de haute qualité et de présenter aux consommateurs un nouveau terroir laotien.

Micro-lot du village de Houaysou

En ce mois de novembre, Malongo vous propose de déguster un café cultivé au sein du village de Houaysou. Les 49 producteurs du village ont cultivé ce micro-lot proposé en ligne et dans nos boutiques.. Pour ces familles, la production de café a remplacé celle du pavot, cultivé depuis des générations. Les plantations se trouvent à une altitude comprise entre 800 et 950m. Après la récolte, le café est directement transformé au sein du village avant d’être exporté par la coopérative Vanmaï. Rond, velouté et acidulé, ce café délicieusement corsé propose de belles notes de fruits à coque.