ContexteEn Haïti, Malongo vient en aide aux enfants des rues de Port-au-Prince.

 

Données-clés

  • Haïti est le pays le plus pauvre de l'hémisphère nord
  • 50% de la population a moins de 15 ans
  • Le taux de chômage avoisine 60%
  • 60% des familles sont monoparentales
  • Port-au-Prince comprend 2 millions d’habitants, dont quelques milliers d'enfants entre 7 et 18 ans sans domicile, ni même abri.
  • 30% des enfants de la rue sont des filles dont 80% se prostituent pour survivre.
  • L'âge moyen des "petites prostituées" est de 12 ans.
  • La drogue est une pratique courante.

Les villes

Le passage du monde rural vers le monde urbain a provoqué un véritable traumatisme au sein des groupes familiaux dont les valeurs sociales sont traditionnellement bâties autour de la terre et de la famille. Les premières victimes de cet exode sont les enfants qui vivent, soit avec leur mère dans des conditions précaires, soit dans des familles d'adoption qui les exploitent et qu'ils tentent de fuir, soit dans les rues. Ainsi, les lakous (enceintes familiales des campagne) ont été remplacés par le bidonvilles ; de pauvres, ils deviennent misèreux.

Les enfants

Sans véritables familles pour les accueillir, les enfants subsistent en petits groupes, selon la loi des cartels. Ils mènent une vie sauvage dans un environnement de violence et de répression, vivent de chapardage, de restes, de petits travaux ou de prostitution, et dorment à même la rue.