Malongo X ELYSée

3 grands crus d'arabica

Ethiopie

Le berceau du café arabica

Les caféiers d’Éthiopie poussent presque à l’état sauvage, dans des forêts semi-domestiquées situées sur les plateaux et flancs de montagnes.  Les familles de producteurs ont majoritairement recours à des techniques traditionnelles d’agriculture

Mexique

Aux origines du commerce équitable

C’est au sein de la coopérative UCIRI, partenaire historique de Malongo, qu’est né le label équitable Max Havelaar. Le pays regorge de terroirs caféiers offrant des caractéristiques gustatives uniques

 

 

Laos

Le café du plateau des Bolovens

Située au sud du pays, cette région se distingue par ces conditions climatiques uniques au monde et propices à la culture du café, introduite au XIXe siècle par les Français. Malongo a noué des liens forts avec la coopérative des petits producteurs du plateau des Bolovens (la CPC).

De clieu et le caféier

La France
et le café

Le premier de lot de café importé en France débarque à Marseille en 1644. 70 ans plus tard, un plant de caféier est introduit au Jardin des Plantes, l’ancêtre de tous les caféiers des colonies françaises. Un plant du jardin est en effet transporté jusqu’en Martinique par Gabriel De Clieu, marquant ainsi le début de l’expansion du café français. De 1715 à 1725, la caféiculture se développe ensuite à la Réunion, puis au Surinam, à la Guadeloupe et en Guyane.

 

Un expansion telle que, cinquante plus tard, la France devient le premier producteur de café grâce à ses plantations de Saint-Domingue et de la Martinique. C’est d’ailleurs à partir de cette dernière que les premiers caféiers arriveront en Amérique Latine, notamment au Brésil, premier producteur mondial actuel.  Aujourd’hui encore, bien que les quantités soient minimes, des cafés d’exception sont cultivés en France, notamment à la Guadeloupe et en Nouvelle Calédonie.

 

 

Les engagements de Malongo

Au Mexique en 1992, Jean-Pierre Blanc, directeur général de Malongo, rencontre le Padre van der Hoff, cofondateur du label Max Havelaar et les petits producteurs de la coopérative UCIRI. L’entreprise s’engage alors dans ce modèle économique plus juste et plus humain.

En parallèle du travail mené sur la filière café, le développement des infrastructures et les missions de formation, Malongo soutient régulièrement des projets permettant aux petits producteurs d’accéder à des sources de revenus complémentaires permettant de garantir la sécurité alimentaire des familles.

Travail main dans la main

Plus que de simples échanges commerciaux, nous tissons d’authentiques liens de confiance et de solides partenariats avec les coopératives de producteurs.

Les projets de développement
à travers le monde

Au fil des ans, les projets se multiplient en Amérique ( Mexique, Cuba, République Dominicaine, Bolivie), en Asie ( Laos et Myanmar) et en Afrique (Sao Tomé, Congo, Burundi). Malongo partage ses connaissances aux producteurs et accompagne les coopératives vers les certifications bio et équitables.

  • Une des plus belles réussites d’engagement de Malongo : missions de formation sur place, financements d’infrastructures et accompagnement de la coopérative CPC
  • Développement de nombreux programmes de partenariat avec diverses coopératives, dans les états de Veracruz, du Chiapas …
  • Aide au développement des coopératives de producteurs du Parc National des Virunga, dernier refuge des gorilles de montagne.
  • Programme en partenariat avec l’ONUDC visant à remplacer la culture du pavot d’opium par la production de café de haute qualité.
  • Participation au programme Los Caminos del Café mêlant agriculture, arts, histoire et culture, valorisant le patrimoine caféier cubain forgé par les

Bio mais surtout équitable

Malongo s’engage en faveur de l’agriculture biologique et de l’agroforesterie. Ce système de production mêlant arbres d’ombrage, caféiers et plantes annuelles favorise la protection de la biodiversité. Mais le bio sans l’équitable, c’est insuffisant pour les petits producteurs de café. Voilà pourquoi, tous les cafés bio de Malongo sont également équitables.

Le commerce équitable

Le commerce équitable est « un partenariat commercial basé sur le dialogue, la transparence et le respect, pour plus d’équité dans le commerce international. » Son principe de base ? Le prix minimum garanti, mettant les petits producteurs à l’abri de la chute des cours.

Fairtrade
Max Havelaar

le label choisi par Malongo

Depuis son engagement dans le commerce équitable en 1992, Malongo a choisi le label Max Havelaar. Une certification exigeante offrant des garanties économiques, sociales et environnementales ainsi qu’une autonomie aux producteurs. Les coopératives sont organisées de façon démocratique et les grandes décisions sont prises collectivement. Le commerce équitable est également une garantie pour le consommateur, assuré de déguster un café éthique aux origines transparentes.